Prières Bien Etre & francemarc13janvier@live.fr

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,créateur du ciel et de la terre ;et en Jésus-Christ,son fils unique,notre Seigneur,qui a été conçu du Saint-Esprit,est né de la Vierge-Marie,a souffert sous Ponce Pilate est mort et a été enseveli,est décendu aux enfers,le troisième jour est ressuscité des morts,est monté aux cieux,est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts.à la résurrection de la chair Je crois en l’Esprit-Saint,,à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés,à la résurrection de la chair,à la vie éternelle. Amen.
Notre Père
Notre Père qui êtes aux cieux. Que votre nom soit sanctifié. Que votre règne arrive. Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laissez pas succomber à ta tentation. Mais délivrez-nous du mal.
Je vous salue, Marie
Je vous salue, Marie pleine de grâce ;e Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,e fruit de vos entrailles, est béni.Sainte Marie, Mère de Dieu,priez pour nous pauvres pécheurs,maintenant et à l’heure de notre mort..
Amen.
Prières Bien Etre & francemarc13janvier@live.fr

Pour se ressourcer, et trouver réconfort dans la prière.

Mots-clés


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Neuvaine à la Divine Enfant.

Partagez
avatar
francemarc
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1343
Date d'inscription : 27/07/2007

Neuvaine à la Divine Enfant.

Message par francemarc le Mar 11 Sep - 14:43

14 septembre 2009
Neuvaine à la Divine Enfant

GW843H600

La Divine Enfant de Mexico


A Mexico, au couvent Conceptionniste de San José de Gracia, se trouvait une sœur laïque, nommée sœur Madeleine de Saint Joseph, une femme distinguée, illustre et riche, qui, par humilité, avait fait don de sa propre dot à une jeune fille afin qu'elle puisse être une « sœur de chœur ». Le jour de de Noël de l'année 1840, la mère Madeleine étant en prière devant la crèche de l'enfant Jésus, et l'adorant dans le mystère sacré reçut le texte suivant: « Pourquoi à Vierge Très sainte n'est pas aussi vénérée aussi dans sa naissance, et pourquoi il n'est-elle pas célébrée par des chants de joie comme cela se fait pour l'Enfant Jésus ? » Et tandis qu'elle songeait à cela la Vierge lui apparut sous les traits d'une Nouvelle née, sur les nuages, habillée comme une reine et elle l'entendit lui dire: "J'accorderai toutes les grâces que me demanderont les personnes qui m'honoreront dans mon enfance, puisque c'est une dévotion qui est très oubliée". Profondément impressionnée la Mère Madeleine ressenti un grand désir de faire connaître à Vierge-enfant, et communiqua tout à la mère abbesse Guadalupe de San Lorenzo. Ensuite, elle demanda la permission de exécuter faire une image représentant ce qu'elle avait vu et elle exprima son désir que chacun puisse savoir ce que la Vierge lui avait demandé. Mais l'abbesse, qui ne croyait pas trop en l'authenticité des dires de la soeur, n'y préta guère attention, pensant que si cela était de Dieu cela perdurerait. Un jour, alors que Mère Madeleine nettoyait la sacristie, elle trouva la statue d'un d'un ange qui avait la tête cassée. Très contente, elle porta statue à l'abbesse pour qu'elle lui accorde la permission de faire l'image de la Divine Enfant en utilisant la tête de la statue de l'ange. Après beaucoup d'hésitations la Mère lui donna la permission et immédiatement elle appela un le sculpteur. Mère Madeleine lui expliqua comment était la vision qu'elle avait eu, afin qu'elle soit le mieux possible représentée. Et pour un prix modique le sculpteur réalisa la précieuse statue de la Divine enfant sous les traits d'une bambine. Mère Madeleine porta la statue pour qu'elle soit bénie, et immédiatement, elle fut remplie d'une grande ferveur et d'une grande joie et elle commença à promouvoir le culte de la Divine Enfant, en faisant connaître tout ce qui lui était arrivé quand elle était en prière. Cette dévotion à la Vierge dans le mystère de sa Nativité a très bien été accueillie par le peuple, et toutes les personnes qui connaissaient cette dévotion avaient une grande affection et une tendresse spéciale pour la Mère de Jésus enfant. Le culte s'est rapidement répandu, ainsi que les grâces et les faveurs extraordinaires que les personnes recevaient de Dieu par l'intercession de Marie Enfant. Cependant tout de suite les preuves sont arrivées, puisque les autorités ecclésiastiques ont défendu ce culte jusqu'à la vérification de authenticité. Mère Madeleine se rendit à Rome pour rencontrer Sa Sainteté le Pape Grégoire XVI. Au cours de l'audience, elle lui raconta les apparitions dont elle fut témoin et ce que la Vierge lui avait demandé et les faveurs que les gens reçurent par l'intercession de la Vierge dans le mystère de sa Nativité. Ici à nouveau notre Seigneur montre que cette dévotion lui est agréable, puisqu'il l'a approuvée et fait enrichir d'indulgences par le biais de Son Église. Rapidement, Mère Madeleine, avec l'appui du Pape, a commencé à faire imprimer triduum, neuvaines, ainsi que des prières en l'honneur de la Divine Petite fille, qui ont été répandue par le peuple mexicain. Mère Madeleine a commencé à fêter les 8 de chaque mois, comme jour de mémoire particulier en l'honneur de la Vierge Enfant, et surtout la fête principale, celle de la Nativité, le 8 septembre. Notre Seigneur a accomplis de grands miracles à travers sa petite Reine. Entre autres il a rendu la vue à une petite fille qui était aveugle de naissance à qui les médecins avaient déclaré que cela était humainement impossible. Les pécheurs sont revenus à la foi; les enfants malades se sont miraculeusement remis après avoir été placés sous la protection de la Divine Petite fille, les adultes, les vieillards, tous ceux qui demandaient au Seigneur une grâce par l'intercession de sa Petite Mère, la recevaient. Prions et confions-nous à Marie Enfant.

GW814H509

Neuvaine à la Divine Enfant

Prière d'ouverture

O Sainte Marie! choisie et destinée par l'auguste et l'éternelle Trinité pour être la Mère du Fils unique du Père, annoncée par les Prophètes, attendue par les Patriarches, et désirée par toutes les nations; sanctuaire et un temple vivant de l'Esprit Saint, conçue sans la tâche du péché originel, Reine du ciel et de la terre et la Reine des Anges, nous nous prosternons humblement devant Vous, et nous nous réjouissons de la commémoration solennelle de votre Naissance très heureuse chaque année; et du plus profond de notre cœur nous vous supplions de bien vouloir venir à naître spirituellement en nos âmes, pour que séduites par votre amabilité et douceur, elles vivent toujours unies à votre cœur Immaculé très doux et très aimable.

Premier jour

Avec neuf salutations, Vierge Marie, nous contemplerons les neuf mois pendant lesquels que vous fûtes enfermées dans le sein de votre mère, en vous disant qu'il était de la descendance du Roi David, vous êtes venue avec un grand honneur à la lumière par les entrailles de sainte Anne votre bienheureuse mère.

Je vous salue Marie

Deuxième jour

Nous vous saluons, ô Petite fille du Ciel, très candide colombe de pureté, qui, en dépit du dragon infernal avez été conçue sans le péché originel.

Je vous salue Marie

Troisième jour

Nous vous saluons, ô très brillante Aurore, précurseur du Soleil de justice, car vous avez apporté la première lumière au monde.

Je vous salue Marie

Quatrième jour

Nous vous saluons,ô élue Choisie par le Ciel, soleil sans tâche, qui brillez dans la nuit ténébreuse du péché.

Je vous salue Marie

Cinquième jour

Nous vous saluons, ô très belle Lune, qui avez illuminé les gentils dans ce monde enveloppé de ténèbres.

Je vous salue Marie

Sixième jour

Nous vous saluons, Femme courageuse qui, comme une armée rangée en bataille, mettez en fuite toutes les puissances infernales.

Je vous salue Marie

Septième jour

Nous vous saluons, ô belle âme de Marie, que le Père a possédé depuis l'éternité.

Je vous salue Marie

Huitième jour

Nous vous saluons, ô Petite fille bien aimée, et vénérons votre saint berceau dans lequel vous fûtes couchée, les langes sacrés dont vous avez été enveloppés, et le berceau sacré dans lequel vous fûtes couchés, et nous bénissons le moment ou vous êtes née.

Je vous salue Marie

Neuvième jour

Nous vous saluons finalement, ô Petite fille aimée, ornée de toutes les vertus avec un degré immensément plus élevé que les autres Saints, qui êtes la digne Mère du Sauveur, pour avoir conçu par l'Esprit Saint, le Verbe incarné.

Je vous salue Marie.

Prière finale

O Vierge Marie, gracieuse Petite fille! Par votre bienheureuse naissance vous avez consolé le monde, réjoui le ciel et terrifié l'enfer; vous donnez le secours aux Chrétiens, la consolation à ceux qui sont tristes, la santé aux malades et la joie à tous vos enfants; nous vous en supplions, venez naître en nos âmes avec votre saint amour; renouvelez notre esprit pour que nous puissions toujours mieux vous servir, réchauffez notre cœur pour que nous puissions toujours plus vous aimer; faites fleurir en nous toutes les vertus grâces auxquelles nous pourrons devenir toujours plus agréables à vos yeux. O Marie! Faites que nous puissions enfin expérimenter les effets salutaires de votre très doux et très Saint Nom; permettez que par l'invocation de ce Nom, nous ayons le soulagement dans nos épreuves, l'espérance dans le danger, le soutien dans les tentations, et enfin le réconfort au moment de la mort. Que le Nom de Marie soit pour tous comme le miel dans la bouche, la mélodie dans l'oreille, et la joie dans le cœur. Ainsi soit-il.


_________________


La force de celui qui croit en Dieu n'est pas en Dieu mais dans sa foi.


L’abondance de l'Univers se manifeste dans ma Vie .(la répéter , s'en imprégner , jusqu'à ce qu'elle se manifeste).
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 3:35