Prières Bien Etre & francemarc13janvier@live.fr

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,créateur du ciel et de la terre ;et en Jésus-Christ,son fils unique,notre Seigneur,qui a été conçu du Saint-Esprit,est né de la Vierge-Marie,a souffert sous Ponce Pilate est mort et a été enseveli,est décendu aux enfers,le troisième jour est ressuscité des morts,est monté aux cieux,est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts.à la résurrection de la chair Je crois en l’Esprit-Saint,,à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés,à la résurrection de la chair,à la vie éternelle. Amen.
Notre Père
Notre Père qui êtes aux cieux. Que votre nom soit sanctifié. Que votre règne arrive. Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laissez pas succomber à ta tentation. Mais délivrez-nous du mal.
Je vous salue, Marie
Je vous salue, Marie pleine de grâce ;e Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,e fruit de vos entrailles, est béni.Sainte Marie, Mère de Dieu,priez pour nous pauvres pécheurs,maintenant et à l’heure de notre mort..
Amen.
Prières Bien Etre & francemarc13janvier@live.fr

Pour se ressourcer, et trouver réconfort dans la prière.

Mots-clés


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Ste Thérèse

Partagez
avatar
francemarc
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1343
Date d'inscription : 27/07/2007

Ste Thérèse

Message par francemarc le Sam 2 Fév - 19:41

Ste
Thérèse


Le
hameau de la Belle Oriole dispose d’une chapelle peu ancienne dédiée
à Ste Thérèse. Il semblerait, d’après
des archives locales, que cette chapelle ait été construite
sur un ancien oratoire effondré, mais déjà sous ce
vocable. Cependant, ni pour l’ancien oratoire, ni pour cette chapelle,
on ne sait de quelle Ste Thérèse il s’agit : de Thérèse
de Lisieux ou Thérèse d’Avila ? La statue dans la chapelle
actuelle montre une femme avec un livre ouvert. Cet attribut nous laisse
supposer que nous pourrions être en face de Ste Thérèse
d’Avila, souvent présentée avec un livre.
Thérèse d'Avila a été une grande religieuse
catholique espagnole du 16ème siècle. Il n’y aurait
donc rien d’extraordinaire de retrouver une sainte espagnole patronne
d’un territoire qui était, à cette époque, dépendant
de la Catalogne.


La
vie de Sainte Thérèse d'Avila


Thérèse
d'Avila (Teresa de Cepeda y Ahumada) est née en Espagne, à
Avila, le 28 mars 1515. Elle est le troisième enfant d'une famille
qui en eut douze. Elle perd sa mère à l'âge de 14 ans
et poursuit ses études au couvent des Augustines. A 17 ans, elle
ne se sent pas vraiment faite pour la vie religieuse… mais pas davantage
non plus pour le mariage.
C'est la lecture des "Epîtres de St Jérôme"
qui provoque chez elle l'envie d'entrer dans la vie monastique. Son père,
pas vraiment d'accord, lui demande d'attendre sa mort pour accomplir sa
vocation. Pourtant, elle n'attendra pas, et en 1535, à 20 ans, elle
se rend au Carmel de l'Incarnation, monastère non cloîtré,
qui suit la "règle mitigée", permettant aux religieuses
de sortir et de recevoir des visites.
Elle prend l'habit le 2 novembre 1536, et s'en trouve satisfaite. Elle "fait
profession" un an plus tard, en déclarant: "Je demande
la miséricorde de Dieu et la compagnie de mes sœurs."
En 1538, gravement malade, elle rentre dans sa famille. Elle reçoit
l'extrême onction et sa tombe est même creusée, quand
elle sort d'un coma de plusieurs jours. Elle retourne au monastère
et reste dans un état de souffrance pendant 3 ans. Implorant St Joseph
(dont elle dira plus tard que "les âmes gagnent beaucoup à
se confier à lui") elle se remet à marcher. Elle a alors
25 ans.


Le
démon & les miracles


En
1554, elle voit, dans l'oratoire, une statue de Jésus couvert de
plaies et en est profondément troublée; elle se met alors
à genoux et supplie d'être "fortifiée". Cette
année, elle lit les "Confessions" de St Augustin et se
découvre des points communs avec lui. Ces deux évènements
marquent un autre tournant dans sa vie. En cette année également,
la crainte du "Démon" l'obsède, et divers Jésuites
s'étant installés à Avila l'aident à sortir
de ce mauvais passage.
En 1555, après des exercices religieux de plus en plus stricts, elle
a diverses visions, dont celles de Jésus. En 1556, elle rencontre
le Père Baltazar Alvarez qui devient son confesseur et dont elle
dira qu'elle a fait de grands progrès avec lui.
Un soir d'avril 1560, un ange apparaît à ses côtés
et lui transperce le cœur avec un "dard en or".
A partir de 1565, elle vit des expériences de lévitation qu'elle
ne peut empêcher, mais demande aux sœurs qui en sont témoins
de ne rien dire. Deux ans plus tard, débute la création de
seize Carmels féminins. Cette dernière durera près
de vingt ans, avec sa contribution et celle de Saint Jean de la Croix, qui
devient son ami. Elle dit de lui: "S'il est petit par la taille, il
est grand, je le sais, aux yeux de Dieu."


La
mort de Sainte Thérèse d'Avila


Neuf
mois après sa mort, le 4 octobre 1582, le cercueil est ouvert, et
son corps est trouvé intact. Et comme souvent dans ces cas là,
pour des raisons difficiles à comprendre (sans doute à fin
de reliques), il est découpé en morceaux; ceux-ci sont envoyés
dans toute l'Espagne, Lisbonne et Rome. Le cœur, en particulier, est
toujours exposé dans l'église des Carmélites d'Alba
de Tormès.


«
Transverbération de sainte Thérèse », de Bernini


Un
chirurgien en a fait une description détaillée, insistant
sur une déchirure: "elle est longue, étroite et profonde,
et pénètre la substance même de l'organe, ainsi que
les ventricules. La forme de cette ouverture laisse deviner qu'elle a été
faite avec un art consommé, par un instrument long, dur et très
aigu; et c'est seulement à l'intérieur de cette ouverture
que l'on peut reconnaître des indices de l'action du feu ou d'un commencement
de combustion...". Trois cents ans après la mort, trois médecins
ont confirmé l'état de conservation, lequel selon eux, ne
pouvait être obtenu par aucun moyen connu.
Cela confirme la description que Thérèse a faite de sa rencontre
avec "l'ange": "Je voyais donc l'Ange qui tenait dans la
main un long dard en or, dont l'extrémité en fer portait,
je crois, un peu de feu. Il me semble qu'il le plongeait au travers de mon
cœur et l'enfonçait jusqu'aux entrailles [...] La douleur était
si vive qu'elle me faisait pousser des gémissements dont j'ai parlé
[...] Ce n'est pas une souffrance corporelle [...] C'est un échange
d'amour si suave entre Dieu et l'âme..."
Cette rencontre a été sculptée par Bernini en 1598
et baptisée « Transverbération de sainte Thérèse
» connue aussi comme « Extase de Sainte Thérèse
», exposée à Santa Maria della Vittoria de Rome. La
statue est devenue célèbre, car elle est citée dans
le premier livre de Dan Brown, auteur du Code Da Vinci, là où
il parle de Robert Langdon.


Oeuvre
de Sainte Thérèse d'Avila


Sainte
Thérèse d'Avila est considérée comme un maître
de la spiritualité chrétienne; elle a redonné à
l'église catholique, avec St Jean-de-la-Croix, une authenticité,
une humilité et une discipline qui lui faisaient défaut à
ce moment.
Elle a laissé des écrits humbles, dans un style direct, proche
de la conversation. C’est à cause de ses écritures qu’elle
est souvent montrée avec un livre, ouvert dans le cas de Belle Oriole.

Le "Livre de la vie", écrit en 1562-1565, est une véritable
autobiographie spirituelle.
Elle décrit son action en 1573 dans le "Livre des fondations"
(publié en 1610) ; pour les moniales du couvent d'Avila, elle donne
des conseils pour suivre le "Chemin de la perfection" (commencé
en 1562, publié en 1583).
Le "Livre des demeures ou le Château intérieur" (1577,
publié en 1588) est une description des sept degrés que l'âme
doit franchir pour parvenir à l'union avec Dieu. "Ce château
a de nombreuses demeures... au centre se trouve la principale, où
se passent les choses les plus secrètes entre Dieu et l'âme."
Canonisée en 1622, elle a été la première femme
à être proclamée Docteur de l'Eglise en 1970.




_________________


La force de celui qui croit en Dieu n'est pas en Dieu mais dans sa foi.


L’abondance de l'Univers se manifeste dans ma Vie .(la répéter , s'en imprégner , jusqu'à ce qu'elle se manifeste).
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 21:39